Être rédac n’empêche pas d’être citoyen. Et de défendre l’égalité des chances. Voilà pourquoi la République des Rédacs a décidé de s’engager aux côtés de l’Agence Nationale de Lutte Contre l’illettrisme. Avec moins de sérieux et plus de sourire, nous combattons aussi les délits de langage et les jeux de mots douteux.
 Combats

Un mal trop répandu dont
on ne prononce pas le nom

L’illettrisme reste un fléau en France. 7 % de la population adulte, soient 2 500 000 personnes, sont concernés. Pour ceux qui en lisent les effets, ça fait mal aux yeux. Pour ceux qui le vivent, ça fait mal tout court. Incidence sur l’employabilité, le niveau de vie, l’intégration et le regard social, l’illettrisme a de beaucoup plus lourdes conséquences qu’on le croit.

Que ceux qui maîtrisent la langue
soutiennent ceux à qui elle échappe

En tant que professionnels des mots, nous sommes tous concernés par cette cause. En tant que République des Rédacs, nous avons fait de cette cause notre combat. En s’engageant à reverser un pourcentage sur toutes les adhésions. En agissant par des actions concrètes. En donnant de la visibilité. Toutes les propositions sont étudiées, analysées, décortiquées pour servir au mieux cette noble cause !

Les fautes de goût et
d’orthographe en flagrant délit

Rejoignez-nous afin de mener d’autres luttes plus décalées pour un meilleur usage de la langue. Repérez et traquez les écarts de langage. Mais aussi, valorisez et partagez les beaux mots qui habillent notre quotidien, au détour de chaque rue, sur la devanture des enseignes... La poésie urbaine est partout. À vous de la faire rayonner !